Blogarithme

jeudi, juillet 17, 2003

Parler de la pluie et du beau temps

C'est pour ne pas parler du temps qui passe, que l'on parle du temps qu'il fait, dixit un des personnages dans Amélie Poulain...
Est-ce le début de la fin d'un blog quand on en est réduit à parler du temps qu'il fait ? Je le trouvais pourtant poétique mon précédent post, sniff ! Et puis, c'est une déformation professionnelle, car je bosse dans la pluie ! Et j'aimerai bien que la remarque qu'une petite fille de 4 ans m'a faite soit vraie : alors, tu travailles quand il pleut et tu ne travailles pas quand il y a du soleil ? La vérité sort de la bouche des enfants, dit-on. Vous croyez que mon patron acceptera ?
Et puis, même les informations nationales commencent par les caprices du temps ; mais là encore Brain not found en parle beaucoup mieux que moi !