Blogarithme

lundi, août 04, 2003

Paris en août

J'ai le plaisir (oui, oui) de travailler en plein mois d'août. Et Paris et ses environs ont revêtu une toute autre atmosphère. Tôt le matin, tout est désert : pas d'école et si peu de courageux qui partent au boulot... L'heure est encore fraîche, l'instant a quelque chose d'unique.
Par contre, la plupart de mes magasins préférés sont fermés ; alors, je goûte d'un autre pain, fais un détour pour me ravitailler et n'achèterai pas de fleurs avant 15 jours.
Tout semble différent, alors que mon emploi du temps et mon boulot sont les mêmes. Au bureau, les quelques salariés présents sont plus détendus (le short aide à cette familiarité...), les chefs absents et les contraintes moins fortes.
Et la perspective d'être en vacances, début septembre, quand tout cette machine se réveillera et repartira de plus belle, ajoute encore au charme de ces jours heureux !