Blogarithme

vendredi, septembre 19, 2003

Lecture globale

Personnellement, c'est chez Asa que j'ai vu, pour la première fois, ce fameux post ! Et puis, la blogosphère s'est déchaînée : ça et , on ne parlait plus que de ça, cherchant à déterminer qui avait lancé cette "rumeur". Même L'oeil de Mouche très perçant n'arrrive pas à trouver la fameuse étude.
Si j'en parle ici, c'est suite à un commentaire chez L'oeil de Mouche : (Soit dit en passant, on a vu les résultats de la lecture globale, quand même...). Et là je m'insurge ! Je suis un exemple vivant que la lecture globale n'a pas fait que des dégâts. Je dirai même plus : je lis beaucoup et très vite. Ma seul particularité est de ne pas être capable de prononcer le nom des personnages après la lecture d'un livre. En effet, je ne lis pas "Beu-A -> ba", mais voit les lettres "B" et "A" et, quelque soit leur ordre, les associe au son "ba". Je pense que cela me donne une excellente mémoire visuelle et une faculté à parcourir les articles en diagonale et en saisir tout le sens.
Pour ceux qui ne me comprennent pas, je prendrai l'exemple d'une photo : quand vous la regardez, vous n'analysez pas les couleurs, les formes, mais vous voyez l'image de façon gobale. C'est pour moi le même principe pour un texte : je le "photographie" de façon globale et le comprends. Je pense d'ailleurs que c'est pourquoi je suis insensible à l'ordre des lettres (comme le montre le fameux exemple), mais que je suis par contre très sensible aux fautes d'orthographe : "manger" et "mangé" sont pour moi 2 photos différentes avec des sens différents (et non deux mots qui se prononcent pareil).